Accueil Revue SCC

Fiche de race

Imprimer la fiche Imprimer la fiche

BOUVIER BERNOIS

BERNER SENNENHUND , DÜRRBÄCHLER
GROUPE 2
Télécharger le standard N°45 au format .pdf
Bouton Description Bouton Clubs de la races Bouton Juges de la races Bouton Portées disponibles
Caractéristiques généralesCaractéristiques générales
Le Bouvier bernois est un grand chien bien équilibré, puissant, souple. proportionné, aux membres vigoureux possède une morphologie spectaculaire accentuée encore par une splendide robe tricolore qui ne peut qu'attirer l'attention.
Son poil long est légèrement ondulé. d'un noir soutenu avec des marques feu et des marques blanches réparties symétriquement. Sa belle liste et son plastron lui donnent un air « endimanché ». Le Bouvier bernois mesure de 64 à 70 cm pour les mâles et de 58 à 66 cm pour les femelles et pèse de 50 à 60 kg pour le mâle et de 40 à 45 kg pour la femelle. Chien de trait à l'origine, rien d'étonnant donc à ce que sa poitrine soit large et profonde et ses membres bien musclés. Ses yeux. de couleur brun foncé, sont en amande. Ses oreilles, de forme triangulaire, sont tombantes. Attentif, vigilant et sans peur au quotidien, c'est un gardien pacifique, fidèle envers ses familiers mais dissuasif pour les étrangers.
HistoriqueHistorique
Le Bouvier bernois est une très ancienne race suisse dont le berceau se situe près de Berne, notamment à Dürrbäch et à Burgdorf. Issu, pour certains, des dogues du Tibet, molosses utilisés au combat et à la garde des troupeaux par les légions romaines. c'est, pour d'autres, une très ancienne race locale (plus de 4000 ans avant J-C). Il était utilisé à l'origine comme chien de garde, de trait (il transportait les bidons de lait vers les fromageries) ou de troupeaux. Intelligent, doté d'une mémoire prodigieuse, il résistait en outre sans peine aux rudes conditions climatiques locales.
Dès 1902, des sujets furent présentés en exposition. Un standard fut publié en 1907. En 1913, le Bouvier Bernois acquiert son nom officiel. Au cours de la seconde guerre mondiale, l'effectif de la race se réduit de manière inquiétante. En 1949 un léger apport de Terre-Neuve permet d'insuffler du sang neuf et de reconstruire la race. En France, la première inscription au LOF date de 1955. Il ne deviendra vraiment populaire qu'à partir des années 70.
Caractère et EducationCaractère et Education
A l'origine chien de ferme polyvalent, ses facultés d'adaptation, sa bonté naturelle et son tempérament docile en font aujourd'hui un chien idéal pour la famille. Equilibré fidèle, affectueux avec ses familiers mais aussi vigilant et courageux, il est dissuasif pour les étrangers sans pour autant être aboyeur. Le Bouvier bernois ne nécessite aucun dressage particulier, seule une bonne éducation, entreprise dès le jeune âge. en fera un chien sociable, bien à sa place et d'une fidélité sans faille.
Il a besoin d'une éducation ferme, sans brutalité et avec patience car il n'atteint sa maturité comportementale que vers 18 mois à deux ans.
Il a besoin d'entretenir des contacts très étroits avec la famille. Il redoute plus que tout la solitude et ne supporte pas d'être séparé de ses maîtres.
Calme, le Bouvier bernois déteste les hurlements et la brutalité et s'éloigne si les jeux deviennent trop violents.
Alimentation et SantéAlimentation et Santé
L'alimentation industrielle met à la disposition des possesseurs de chiens des spécialités adaptées au poids, à la taille et à l'âge du chien. Elle propose également des aliments correspondant au niveau d'activité physique de chaque chien et à son état de santé.
Il est conseillé de ne donner qu'un seul repas (le soir) ou deux (un léger le matin et un plus copieux le soir) et rien entre les repas. La ration du chien doit être distribuée aux mêmes heures et au même endroit en le faisant manger seul dans un lieu isolé et calme de la maison. L'eau est très importante, elle doit toujours être disponible. Mais en cas de consommation excessive il est conseillé de consulter son vétérinaire.
Le Bouvier bernois a une croissance spectaculaire, (les premiers mois, il prend 1 Kg par semaine) qui dure jusqu'à 18 mois pour la femelle et 3 ans pour le mâle. Il doit recevoir des aliments de croissance adaptés à sa morphologie. Durant cette période, il faut éviter tout exercice violent.
 
Santé : comme pour toutes les grandes races, le Bouvier bernois est exposé au problème de dilatation et torsion d'estomac. Pour l'éviter, il est conseillé de lui donner à manger dans une gamelle surélevée et d'éviter les exercices après le repas.
Le Bouvier Bernois peut être affecté par la dysplasie coxo-fémorale, comme tous les grands chiens. Mais la politique de dépistage mise en œuvre a permis de contenir le problème, en écartant de la reproduction les sujets atteints. C'est un chien qui n'a pas besoin d'être toiletté, un brossage hebdomadaire suffit pour son poil long. Les oreilles au port « tombant » doivent être nettoyées régulièrement. Le Bouvier Bernois ne craint pas les intempéries mais est plus sensible à la chaleur. Durée moyenne de vie : 10 ans.


 
Vivre en villeVivre en ville
Chien de famille par excellence, le Bouvier bernois aime partager la vie de ses maîtres et redoute la solitude. Il aime l'espace et supporte mal d'être confiné en appartement. Même si ce n'est pas un grand sportif il a besoin de mouvement. Il peut aisément pratiquer des sports comme l'agility en compagnie de son maître à défaut de grandes balades dans la nature, mais pas avant l'âge de quinze mois. Il a besoin de la présence de son maître.