Accueil Revue SCC

Fiche de race

Imprimer la fiche Imprimer la fiche

BOUVIER DE L'APPENZELL

APPENZELLER SENNENHUND
GROUPE 2
Télécharger le standard N°46 au format .pdf
Bouton Description Bouton Clubs de la races Bouton Juges de la races Bouton Portées disponibles
Caractéristiques généralesCaractéristiques générales
Le Bouvier de l'appenzell est un chien tricolore de taille moyenne, presque inscriptible dans un carré. Bien proportionné et harmonieux, musclé, à l’expression malicieuse.
Sa robe à fond noir ou havane comporte des marques symétriques de couleur feu (au dessus des yeux, aux joues, au poitrail et aux pattes) et blanche (au chanfrein, au poitrail, à l’extrémité des pattes et de la queue). Le poil est court, brillant et bien couché ; le sous poil est dense.
En action, la queue est portée enroulée sur le dos (en cor de chasse). Son caractère est vif et plein de tempérament, joyeux et réceptif. Méfiant envers les étrangers, le Bouvier de l'appenzell est très bon gardien. Naturellement doué pour la conduite des troupeaux et le travail à la ferme, il peut aussi s’adonner à de nombreuses activités et disciplines sportives avec succès.
 
Ne pas le confondre avec le Bouvier de l'Entlebuch !
 
 
HistoriqueHistorique
A la fin du 18ème siècle, l’Appenzell, aussi nommé Trybhund, était courant en Suisse dans tout l’Appenzell, le Toggenburg, et la vallée du Rhin autour de St Gall. Il était utilisé pour rassembler le bétail et la garde des cabanes et des fermes. C’est J. Gmünder, un passionné, qui fonda en 1906 le 1er club du Bouvier d’Appenzell et c’est avec sa collaboration que le Pr. Heim établi le standard officiel de la race en 1914.
Caractère et EducationCaractère et Education
Le Bouvier de l'appenzell est un chien intelligent au caractère gai qui est assez facile à éduquer. Etant très attaché à son maître, son instinct de meute en milieu familial lui permet de s’adapter, tant aux adultes qu’aux enfants envers qui il se montre très protecteur.
 
Alimentation et SantéAlimentation et Santé
La croissance du Bouvier de l'appenzell étant assez rapide, il faudra veiller à lui donner une alimentation industrielle de bonne qualité, équilibrée en calcium et vitamines. Prévoir 3 repas par jour jusqu’à l’âge de 6 mois, puis 1 à 2 repas par jour à l’âge adulte. Pas de friandises en dehors des repas hormis les récompenses pour le dressage.
Vivre en villeVivre en ville
L’appenzell étant débordant de vitalité, il a besoin d’activité pour canaliser son énergie. Elevé en ville, il ne s’épanouit guère. Loin des grands espaces, il s’ennuie. Son côté aboyeur, très utile pour son travail sur troupeau, peut devenir gênant en appartement.