Accueil Revue SCC

Fiche de race

Imprimer la fiche Imprimer la fiche

EPAGNEUL BRETON

EPAGNEUL BRETON
GROUPE 7
Télécharger le standard N°95 au format .pdf
Image de la race
Bouton Description Bouton Clubs de la races Bouton Juges de la races Bouton Portées disponibles
Caractéristiques généralesCaractéristiques générales
« Un maximum de qualités pour un volume minimum » telle est la devise du Club de l'Épagneul Breton pour ce chien peu encombrant à la silhouette ramassée de véritable cob tout en rondeurs, Ses yeux ronds et vifs à la couleur en harmonie avec la truffe (du jaune à l'ambre très foncé) expriment tour à tour l'amour, la malice, l'intelligence. Très affectueux, débordant d'activités, voilà un chien éveillé qui sait apprécier les longues journées de chasse comme les grands moments de farniente auprès de la famille. Voilà pourquoi, s'il fait toujours le bonheur du chasseur par son entreprise dans la recherche du gibier et son esprit de « braco », il sait combler la famille sportive adepte des loisirs de plein air et des randonnées dominicales.
C'est pourquoi, jamais démodé, l'Épagneul Breton atteint tout naturellement une popularité mondiale. Le poil est fin, soyeux, agréable au toucher. Des franges de longueur raisonnable garnissent les membres antérieurs et postérieurs.
HistoriqueHistorique
Ce chien est notoirement bien antérieur à la création officielle de la race en 1907.
Il s'agissait d'une variété locale des épagneuls qu'on trouvait déjà dans toute l'Éurope.
Son maintien dans la péninsule armoricaine l'a forgé à l'image de sa région difficile où tout est petit, sain, robuste et courageux. Descendant incontestable des chiens d'Oysel tels que décrits par Gaston Phoebus. il a la chasse dans le sang. L'ouverture de sa province au tourisme en provenance de la Grande-Bretagne a probablement permis au XIXC siècle des mélanges de sangs auxquels participèrent autant les setters (qui sont aussi des épagneuls) que les springers (qui le sont également) sans qu'on puisse mesurer ce qui fut fortuit de ce qui fut volontaire.
Naissant parfois sans queue (anoure) ou avec une courte queue (brachyoure), la version moderne de l'épagneul breton fut fixée par le standard de 1908 qui ne suivit que d'un an la fondation du Club de l'Épagneul Breton à Loudéac par Maître Arthur Énaud, son premier Président. Le succès prodigieux et constant de cette race montre la pertinence des choix que firent les fondateurs bretons.
C'est le chien français le plus répandu dans le monde !


 
Caractère et EducationCaractère et Education
Équilibré, doux, sensible, franc, l'Épagneul Breton a bon caractère, ce qui fait de lui un compagnon idéal, à la chasse comme à la ville.
Ardent à la chasse, plein de vitalité et d'énergie, il est sociable avec ses congénères.
Son éducation se fera le plus tôt possible. dès son acquisition, avec douceur.
Alimentation et SantéAlimentation et Santé
L'alimentation industrielle met à la disposition des possesseurs de chiens des spécialités adaptées au poids, à la taille et à l'âge du chien. Élle propose également des aliments correspondant au niveau d'activité physique de chaque chien et à son état de santé.
Le vétérinaire peut conseiller de ne donner qu'un seul repas (le soir) ou deux (un léger le matin et un plus copieux le soir) et rien entre les repas. La ration du chien doit être distribuée aux mêmes heures et au même endroit en le faisant manger seul dans un lieu isolé et calme de la maison, après ses maîtres.
L'eau est très importante, elle doit toujours être disponible. Én cas de consommation excessive il faut consulter son vétérinaire.
 
Entretien / Santé : l'Epagneul breton est un chien solide et rustique. Il convient de surveiller ses oreilles et de le brosser une à deux fois par semaine pour entretenir son poil.


 
Vivre en villeVivre en ville
Chien intelligent, et donc capable de s'adapter, l'Épagneul Breton peut sans dommage vivre en ville à la condition que, comme ses maîtres, il se livre à des exercices physiques réguliers : courtes promenades quotidiennes, sorties dominicales en forêt ou en campagne. Mais il apprécie également fauteuils et canapés ! l'Épagneul Breton goûte au plus haut point la compagnie et les jeux des enfants et accepte modérément la solitude trop prolongée, surtout s'il n'y a pas été progressivement habitué.
 
Expert confirmateur
> M. DANIEL JUIF
> Dr PIERRE BOCHER
> M. PHILIPPE VIEL GOUARIN
> Mme MARIE-AUDE ROCHEBEUF
> M. LIONEL BLEMUS
> M. PIERRE JANICOT
> M. STEPHANE PORTELLI
> M. JEAN-CLAUDE AUFFRET
> M. ROGER ROULLEAU
> M. MICHEL-PIERRE FAUCON
> M. CHRISTIAN FOURNIE
> M. ANGE FRANCHI
> M. CLAUDE GRASSET
> M. PASCAL BOUEE
> Mme NATHALIE PARENT
> M. PIERRE FLOIRAS
> M. JEAN-PIERRE ANDRE
> M. GILLES VARRAMBIER
> M. YVES AMBEL
> M. JEAN-FRANCOIS MAILLET
> Dr LAURENCE GUILBERT JULIEN
> Mme ANNE GESLIN
> M. XAVIER-HENRI GUELOU
> M. RENE GALES
> M. RAYMOND COURTIN
> M. PIERRE DEBRET
> M. JEAN-MICHEL FABRE
> M. JEAN-PAUL BUOT
> M. FRANCOIS PERRIE
> M. NOEL COURTET
> M. ALAIN MARTIN
> M. JEAN ARCHAMBAULT
Juge qualifié et formateur expo
> M. JACQUES GOUBIE
> M. CHRISTIAN EYMAR DAUPHIN
> M. CHRISTIAN GUNTHER
> Mme CHANTAL CESCON
> M. REGIS TOULET
> M. JACQUES MEDARD MANGIN
> Mme MICHELE AMIEL
> M. JEAN LASSANDRE
> M. CLAUDE MARTINI
> M. MICHEL CORRE
Juge qualifié expo
> M. LIONEL BLEMUS
> M. CHRISTIAN FOURNIE
> M. PIERRE FLOIRAS
> M. YVES AMBEL
> Dr LAURENCE GUILBERT JULIEN
> Mme ANNE GESLIN
> M. PHILIPPE DUBROCA
> M. JEAN CARPENTEY
> M. WILLY MEISSONNIER
> M. ANDRE VILLAC
> Dr ANNE LE TINNIER
> M. BORIS CHAPIRO
> M. CLAUDE HUGUENY
> M. MICHEL LE GALL
> M. ANDRE GALLET LACHAISE
> M. JEAN-PIERRE CASTANET
> M. CAMILLE WITZMANN
> M. JEAN-PAUL KERIHUEL
> Mme ALESSANDRA GAGGERO
> Mme SYLVIE DESSERNE
> M. ROGER BARENNE
> M. YVES GUILBERT
> M. JEAN-JACQUES DUPAS
Juge stagiaire expo
> M. DANIEL JUIF
> Mme MARIE-AUDE ROCHEBEUF
> M. PIERRE JANICOT
> M. PASCAL BOUEE
> Mme NATHALIE PARENT
> M. JEAN-FRANCOIS MAILLET
> M. RAYMOND SOULAT